Élections législatives

(circonscription de Joinville-le-Pont)

sous la 3ème république

Pour me contacter :

La 2ème circonscription de Sceaux (qui comprend Joinville)

22 septembre 1889

Fils d'ouvriers, Jules-Ferdinand Baulard (1827-1910) ouvrier et homme politique socialiste de 1848, membre de la Commune de Paris, radical-socialiste sous la Troisième République. Conseiller municipal de Joinville le Pont. Conseiller général de la Seine dans le canton de Charenton (qui comprenait Joinville le Pont) en 1881 et réélu en 1887.

Candidat républicain antiboulangiste, il est élu au second tour avec 6.839 voix sur 13.097.

 

20 août 1893

Jules-Ferdinand Baulard est réélu comme radical et laïque avec 6.181 voix sur 12.255 votants.

 

8 mai 1898

Jules-Ferdinand Baulard est réélu comme radical et laïque avec 9.121 voix sur 18.363 votants

 

La 4ème circonscription de Sceaux (Saint-Maur, Créteil, Joinville, Bonneuil-sur-Marne)

22 et 29 avril 1928

Les élections voient la victoire de la droite (Union Nationale) aux élections législatives.

Roger Benenson, communiste, recueille 2 589 voix sur 16 819 votants et 19 920 inscrits (15,4 % des votants) au premier tour et 4 458 (22,4 % des inscrits) au second.

 

1er mai 1932

Le radical indépendant Adolphe Chéron (centre gauche) est élu dès le premier tour.

Marcel Depernet, communiste, recueille 2 860 voix (15,5 % des votants). Anathase Guillemin candidat socialiste SFIO obtient 2 511 voix (13,6%). Il y a 18 502 votants et 21 835 inscrits.

 

26 avril 1936

Le Front populaire remporte les législatives ; il est composé du parti communiste (PCF), du parti socialiste SFIO et du parti radical. Ces deux dernières formations constituent le gouvernement, avec le soutien du PCF.

Robert Guillou, socialiste SFIO, se désiste au second tour en faveur du communiste André Parsal, qui est élu avec 10 564 voix (45,5 % des inscrits) en battant l'ex-ministre des Finances sortant, Adolphe Chéron (radical indépendant). Anathase Guillemin est candidat au titre de l'Union socialiste républicaine (divers gauche).

Au premier tour, André Parsal (PCF) obtient 7.240 voix (34,9% des votants) ; Robert Guillou (SFIO) 2 153 voix (10,4%) ; Anathase Guillemin 505 voix (2,4%). Il y avait 23 215 inscrits et 20 744 votants.

Zone de Texte: Sources : Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français (dir. Jean Maîtron, L’Atelier).

Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), dirigé par Jean Jolly, PUF, 1960
Zone de Texte: Voir aussi

Les résultats des législatives à Joinville de 1967 à 1993

Les résultats dans la circonscription 1997—2005

Les résultats dans la circonscription 1988—1993

Les résultats des élections sous la 3ème république

Les élections législatives sous la 4ème république