Élections municipales

à Joinville-le-Pont

sous la 3ème république 

Pour me contacter :

1870 Maire : Auguste Courtin

Adjoint : Louis Ferdinand Rousseau

Conseillers municipaux : 16, dont Eugène Voisin

1871 Maire : Auguste Courtin

Adjoint : Louis Ferdinand Rousseau

Conseillers municipaux : 16, dont Eugène Voisin

1874 Maire : Auguste Courtin

Adjoint : Louis Ferdinand Rousseau

Conseillers municipaux : 16, dont Eugène Voisin

1876 (élection partielle) Maire : Louis Ferdinand Rousseau

Élection partielle, 1 conseiller municipal

1878 Maire : Gabriel Pinson

Adjoints : Eugène Voisin, J. Marchais

Conseillers municipaux : 21.

1879 (élection partielle)

Élection partielle, 3 conseillers municipaux.

2d adjoint : F. Couppé.

1881 Maire : Gabriel Pinson

Adjoints : Eugène Voisin, P. Gosset.

Conseillers municipaux : 21.

1884 Maire : Gabriel Pinson

Adjoints : Eugène Voisin, N. Chéret.

Conseillers municipaux : 21 dont J. Baulard, J. Rousseau.

1888 Maire : Gabriel Pinson

Adjoints : Eugène Voisin, N. Chéret.

Conseillers municipaux : 21 dont J. Rousseau.

1888 (élection partielle) Maire : Eugène Voisin

Élection partielle, 1 conseiller municipal.

Adjoints : N. Chéret, H. Jullien.

1890 (élection partielle) Maire : Eugène Voisin

Élection partielle, 5 conseillers municipaux.

Adjoints : H. Jullien, F. Couppé.

1892 Maire : Eugène Voisin

Adjoints : H. Jullien, F. Couppé.

Conseillers municipaux : 23.

1896 Maire : Eugène Voisin

Adjoints : H. Jullien, F. Couppé.

Conseillers municipaux : 23, dont Henri Vel-Durand.

1900 Maire : Eugène Voisin

Adjoints : H. Jullien, F. Couppé.

Conseillers municipaux : 23, dont Henri Vel-Durand.

1904 Maire : Eugène Voisin

Adjoints : H. Jullien, P. Villain.

Conseillers municipaux : 23, dont Henri Vel-Durand.

1908 Maire : Eugène Voisin

Adjoints : P. Villain, Briolay.

Conseillers municipaux : 23, dont Henri Vel-Durand.

1912 Maire : Achille Ernest Mermet

 

30 novembre et 7 décembre 1919

Henri Vel-Durand (1903-1975), greffier, est élu maire.

André Blocher (instituteur, né en 1886) est tête de liste socialiste SFIO. Les candidats SFIO recueillent en moyenne 500 voix au premier tour, sur 1 660 suffrages exprimés et 502 au second, sur 1 462 suffrages.

 

1925

Henri Vel-Durand est réélu maire.

 

7 octobre 1928 (élection partielle)

La mort de  Henri Vel-Durand provoque une élection partielle.

Henri Durande, serrurier (1875-1951) est élu maire.

Georges Roger, plombier à la Compagnie du gaz de Paris, né en 1876, est élu conseiller municipal socialiste SFIO.

 

5 et 12 mai 1929

Émile Briolay, tapissier (1863-1940) est élu maire.

Georges Roger, conseiller municipal sortant, constitue une liste du Groupement des gauches républicain. Elle est conduite par un radical et composée de onze radicaux-socialistes, dix socialistes indépendants et six socialistes SFIO. Quatre candidats socialistes entrent au conseil.

Les élus sont Armand Bureau, ébéniste, né en 1878, militant socialiste SFIO ; Marcel Couillard, représentant de commerce, né en 1892 ; François Galabert, représentant de commerce, né en 1885 et Georges Roger.

A. Bureau, G. Roger et M. Couillard, démissionnent du conseil en octobre 1934.

Roger Benenson communiste dirige la liste Bloc ouvrier et paysan dont les candidats recueillent 361 voix de moyenne sur 2 070 suffrages exprimés au premier tour, 278 voix sur 1 332 au second.

 

5 et 12 mai 1935

Léon Lesestre, droite (1877-1955) est élu maire.

Les listes Briolay (radical), environ 500 voix au premier tour et Lecestre (droite), environ 900 voix, fusionnent au second tour. La liste unifiée obtient environ 1 200 voix au second tour et 25 élus (dont Georges Defert).

La liste Robert Derivière (socialiste SFIO) recueille une moyenne de 374 voix, sur 3 046 suffrages exprimés (12,3%). La liste Robert Deloche (communiste) obtient 690 voix de moyenne au premier tour (22,7%). Les deux listes fusionnent sur une liste dirigée par André Blocher, sans parti, président de l’ARAC (16 communistes, 10 socialistes , 1 divers). Elle obtient 1 152 voix et a 2 élus (Robert Deloche et Paul Rouhaud, PCF).

 

Georges Defert, Decrombecque, Paul Rouhaud, et Robert Deloche sont déchus de leur mandat par le régime de Vichy. Léon Lesestre et les autres élus restent en poste sous l’occupation. Léon Lesestre est démis de ses fonctions à la Libération et remplacé par Robert Deloche.

Zone de Texte: Sources : 
Nivelet, B., Joinville-le-Pont, F. Huby, 1910 

Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français (dir. Jean Maîtron, L’Atelier).

MaireGenWeb
Zone de Texte: Voir aussi

Les élections municipales sous la 3ème république

Les élections municipales sous la 4ème république

Les élections municipales sous la 5ème république