Élections cantonales

(canton comprenant Joinville-le-Pont)

sous la 3ème république

Pour me contacter :

Joinville le Pont est rattaché au département de la Seine, dépendant de la sous-préfecture de Sceaux.

 

1881

Jules-Ferdinand Baulard (1827 – 1910) fut ouvrier et homme politique socialiste de 1848, opposant à la monarchie Louis-Philippe puis à l’empire de Napoléon III. Il est brièvement associé à la Commune de Paris (1871).

Conseiller municipal de Joinville le Pont, il est élu conseiller général de la Seine dans le canton de Charenton (qui comprenait Joinville le Pont) en 1881.

 

1887

Jules-Ferdinand Baulard est réélu conseiller général de la Seine dans le canton de Charenton en 1887. il devient député radical socialiste en 1889 et est réélu en 1893 et 1898 et ne se représente pas en 1902. il meurt à Joinville en 1910.

 

1929

Roger Benenson, communiste SFIC, se présente au conseil général dans la deuxième circonscription de Saint-Maur-des-Fossés (à laquelle est rattaché Joinville le Pont) les 26 mai et 2 juin 1929, obtenant 566 et 589 voix sur 6 176 inscrits.

 

1933

Marcel Depernet représente le Parti communiste aux élections cantonales du 8 janvier 1933 dans la deuxième circonscription de Saint-Maur. Il obtient 638 voix sur 3 712 suffrages exprimés (17,2%) et 6 925 inscrits.

 

1935

Marcel Depernet est à nouveau candidat communiste aux élections cantonales du 26 mai 1935 dans la première. Il recueille 2 122 voix sur 9 496 suffrages exprimés (22,3%).

Zone de Texte: Sources : Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français (dir. Jean Maîtron, L’Atelier).

Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), dirigé par Jean Jolly, PUF, 1960